Bienvenue !


Bonjour et bienvenue sur ce site !

L'Association de Soutien à l'Eco Développement des Environs d'Agadez vous propose cet espace afin de vous informer des actions en cours et des lieux des prochaines ventes.

Présentation de l'ASEDEA

  






Historique de l’association

L'Association des Partenaires des Artisans du Sahel (APAS), née dans l'urgence lors de  la sécheresse de 1984 au Sahel,  participe depuis janvier  1986  à la survie d'une population très démunie au Nord Niger. En 35 ans elle n’a jamais interrompu ses commandes malgré les difficultés politiques, économiques et sécuritaires de la régionni ses ventes qui ont lieu toute l'année.
C'est le Père Hervé de Bellefon, prêtre du Prado à la mission d'Agadez, qui en février 1984, interpelle le couple Cozon dès son retour en France depuis Niamey la capitale. Le père Hervé, devant l'étendue de la catastrophe : le cheptel entièrement décimé et de très nombreux décès, a en fait immédiatement réagi, proposant aux survivantes de cette affreuse période de confectionner des paniers en "doum", seule matière disponible, qu'il expédiait par petits lots à Lyon

20 ans plus tard en 2006, l'ASEDEA est créée. : une 2ème  association au service du développement : "Association de Soutien à l'Eco-Développement des Environs  d'Agadez" pour  promouvoir l’élevage des chèvres (système du micro crédit à taux zéro qui s’avère un succès), ainsi que  le jardinage, l’alphabétisation, la construction de locaux pour le stockage du mil…le creusement de puits, la défense de l'environnement et en particulier la préservation du palmier doum - matière première et unique à la confection des articles en vannerie - l' accès facilité aux postes de santé, le suivi des problèmes de vue chez nos artisans-artisanes.....Hélas, aujourd'hui, faute de moyens financiers, ce volet reste en souffrance

En 2012, pour faciliter les choses les 2 associations sont réunies en une seule : l'ASEDEA, car les artisans et artisanes sont aussi  des éleveurs et des jardiniers.
Aujourd'hui  certaines familles sont sorties de la situation d'urgence des débuts (1984) et acquièrent d'autres sources de revenu.

Mais la situation reste extrêmement difficile, la sécheresse sévit toujours, plus ou moins selon les années, les activités de jardinage et d'élevage restent laborieuses avec des résultats en dessous de ceux souhaitables.
Aujourd'hui les problèmes sécuritaires sont accrus. La région n'est pas sans danger, avec l'afflux de migrants, avec lesquels il faut encore partager le peu qu'on a déjà.

Organisation de l’association :

Organisés en coopératives, les artisanes et  artisans touaregs confectionnent dans la dignité et avec talent beaucoup d'objets en vanneries (palmier doum) très utiles (paniers, corbeilles et sacs divers), objets  brodés sur "bazin brodé" (trousses  sacoches, enveloppes de coussins en tissu... ), objets en cuir (boites, coffrets.. mais aujourd'hui l'association en vend si peu !!), objets en pierre de l'Aïr et bijoux touareg en argent et pierres (l'ASEDEA a son bijoutier qui quand il peut obtenir son visa vient en France 3 mois, chez plusieurs amis, dont Catherine Cozon la Présidente à Charly) Ce travail  qui permet à leurs familles de survivre n’a jamais cessé malgré les difficultés politiques économiques et sécuritaires sur place.

Les commandes partent par internet, notre correspondant touareg nigérien à Agadez , Ghissa Alhousseini, les reçoit puis les répartit selon les coopératives concernées, en fonction des spécificités de fabrications. Chaque coopérative a sa ou son responsable.
Environ 3 mois  plus tard, Ghissa et sa petite équipe récupère les articles, vérifie la conformité des dimensions et quantités demandées, vérifie la qualité des produits, puis paye comptant les artisans et artisanes pour leur travail.

 Ici à Lyon, autour de Lyon, mais aussi un peu en Isère, Drôme, Ain et Loire, la petite douzaine de bénévoles de l'ASEDEA- propose l’artisanat de nos partenaires : expoventes sur une ou plusieurs journées : forums humanitaires, marchés bio, journées des plantes, fêtes africaines, marchés de Noël, ventes privées chez soi, des connaissances .... 2 salons : " Tatou juste" à St Etienne fin novembre et Primevère à Eurexpo, bien trop cher pour l'ASEDEA, mais  qui se débrouille pour financer le stand grâce à un appel à la solidarité réitéré chaque année. 

Des magasins nous accueillent, en particulier les Biocoop  très demandeurs, sensibles à  la démarche et à la façon de faire de l'association. Il n'y en a pas beaucoup, mais nous souhaiterions encourager les ventes dites "privées" chez  des particuliers, ou encore des créateurs  revendeurs... Le stock -heureusement intégralement payé ! doit fondre avant l'arrivée de la prochaine commande,  notre objectif étant de ne pas interrompre les commandes. 

Ainsi, même si nos frais d'acheminement et taxes diverses  restent  très lourds,  les prix des articles sont tout à fait abordables, car l'objectif est que le stock diminue normalement et régulièrement. A Agadez, nos partenaires attendent toujours  avec impatience la prochaine commande.
L'ASEDEA cherche toujours de nouveaux bénévoles, même occasionnels.

La comptabilité de l'association assurée par notre trésorier en concertation avec notre seul correspondant, Ghissa, est très rigoureuse et tout à fait conforme à la réglementation en vigueur.

Ghissa envoie  2 à 3 fois par an des rapports détaillés sur l'activité des artisans -artisanes, en plus de tous les papiers indispensables, factures et autres.... Il vient à Charly au mois de mai pour quelques jours, où il  rencontre les membres du C.A,  et tous les sujets qui nous concernent sont passés en revue

Tous les Artisans et Artisanes sont payés immédiatement à l'enlèvement des marchandises à Agadez.
Si aujourd'hui beaucoup de familles vivent mieux la situation reste extrêmement difficile. La sécheresse n'est jamais loin, les retombées des activités de jardinage et d'élevage restent aléatoires

Objectifs de l’association:

L’Association ASEDEA permet un commerce solidaire, pour promouvoir l’artisanat des coopératives autour d'Agadez. Elle essaie par l'artisanat d’assurer la survie des familles. Depuis 2014  l'ASEDEA soutient  l'éducation de quelques enfants de l'école Mission à Tchirozerine tout près d'Agadez et du collège "La Grâce"

l'ASEDEA s’appuie sur les principes suivants :
  •     Assurer une juste rémunération du travail des producteurs, artisans et artisanes de la région d’Agadez au Niger, pour leur permettre de satisfaire leurs besoins les plus élémentaires 
  •     Favoriser le travail de ceux qui en ont le plus besoin, les plus défavorisés, qui sont souvent les femmes.
  •    Ne pas faire travailler les enfants, ou du moins si la précarité de certaines familles nécessite vraiment le travail des adolescents, veiller à ce que ceux-ci,  reçoivent aussi une rémunération juste, comme leurs aînés.
  •     Rémunérer les artisans et artisanes en les payant  comptant et intégralement, au jour de l’enlèvement des marchandises, avant leur expédition en France
  •    Veiller à la qualité des produits fabriqués, et faire en sorte que des améliorations soient apportées si nécessaire.
  •    Maintenir des relations durables et d’amitié entre producteurs et consommateurs, dans un constant souci de partenariat. Dialogue entre producteurs et consommateurs : rapports d’activités trois fois par an,  nouvelles suggestions de part et d’autre, décisions prises d’un commun accord, notamment quand les artisans et artisanes demandent une augmentation pour tel ou tel article.
  •    Protéger l’environnement, veiller à la protection du palmier doum (matière première pour les fabrications) et encourager de nouvelles palmeraies protégées.
  •     Informer la clientèle du travail de l’association,  expliquer les enjeux d’un commerce solidaire et équitable, visant à une certaine autonomie alimentaire des populations défavorisées pour espérer une vie meilleure.
  •    Octroyer quand c'est possible (arrêté pour l'instant) des micro crédits à taux zéro,  permettant aux femmes et hommes artisans et artisanes d'acquérir une ou plusieurs chèvres, un lopin de terre à cultiver  (pommes de terre, choux, oignons, tomates...) et ainsi de développer d'autres sources de revenu . Nous avons arrêté malheureusement ce volet il y a 4 ou 5 ans faute de moyens financiers. Nous espérons pouvoir le reprendre un jour.
  •    Financer le fonçage de puits, achat de matériel agricole, moto pompes, etc... pour l'avancée du développement. Nous sommes également à l'arrêt de ce côté là, faute de moyens
l'ASEDEA doit poursuivre.. les coopératives et les familles, l'école et le collège  comptent sur elle
    
Nos défis pour l'avenir :
  •    Trouver de nouveaux bénévoles, à Lyon et sa région proche : l'avenir de l'association  en dépend 
  •    Reconquérir certaines villes et régions de France où nous étions connus dans les années 1990 - 2000, et où, même très modestement l'association pourrait à nouveau  "travailler" ou avoir quelques parrainages 
  •    Concrètement, il faudrait, ailleurs qu'en région lyonnaise, avoir quelques contacts pour l'artisanat.. pour oser organiser une vente : chez eux, à l'occasion d'un marché de Noël.. une Biocoop... quitte à ce que cela ne se passe qu'une seule fois. Mais une seule fois est une démarche qui peut porter ses fruits, car tous les articles étiquetés mentionnent le blog de l'association avec le n° de téléphone de la Présidente, certaines personnes pourraient la contacter par la suite... Et pourquoi pas ? collaborer avec l'ASEDEA, même 1 seule fois. 
  •    Trouver de nouveaux parrains-marraines pour les  parrainages.
  •    Encourager des personnes, ailleurs qu'à Lyon et sa région, à organiser  un événement : spectacle, dîner, autre...... en soutien soit aux coopératives, donc aux familles soit  à la scolarisation des enfants de l'école Mission de Tchirozérine et du collège "La Grâce"
Bien entendu l'association aiderait ces personnes à concrétiser et organiser cet événement 





Parrainages

Aide à la scolarité :  


Parrainages pour la scolarité des enfants les plus pauvres

Aujourd'hui (année scolaire 2019-2020) l'ASEDEA  assume 50 % des frais de scolarité de 75 enfants, 61 sont à ‘’l’école mission’’ de Tchirozérine 13 au collège ‘’La Grâce’’ et un à la chambre des métiers.  ‘’ l’école mission’’ est une école privée  (du CP au CM2) très connue au Niger, d'où sont sortis nombre de gens éminents du Niger dans  les années 1970-2000, une école soutenue pendant 20 ans par le "CCFD Terre solidaire". Le collège ‘’la Grâce’’ est également un établissement privé de Tchirozérine. L’autre moitié des frais de scolarité est prise en charge par les familles.  

Pour assumer cette charge financière au profit de la scolarisation l’association propose des parrainages (reçu fiscal), ou des dons ainsi que 2 fois par an une après midi ou soirée théâtre.

A savoir qu’au Niger, une année scolaire en école privée primaire coûte 130 € à 140 € , environ 180 € au collège.
L’école primaire compte aujourd'hui 385 élèves dont 210 garçons et 175 filles  du CI au CM2 répartis dans six (6) classes encadrés par six enseignants et un directeur déchargé.
Bien sûr l'ASEDEA souhaiterait trouver d'autres marraines et parrains

A Lyon, le prochain spectacle de soutien à l'école aura lieu à L'A.L.C.R (Amicale laïque de la Croix Rousse) 4 bis rue Hénon 69004 Lyon dimanche 8 novembre 2020 dans l'après midi (à suivre les infos sur le blog de l'association)

Pour devenir parrain/marraine il suffit d'écrire à la Présidente de l'association catherinecozon@yahoo.fr.    Tel : 09 50 10 83 65 / 06 29 33 45 58    
http://apas-niger.blogspot.com   
                   
Pour l'instant l'ASEDEA n'a aucun moyen de soutenir l'école de Kerboubou où il  y a 2 coopératives : celle des femmes qui font la broderie sur bazin, et celle des hommes (travail du doum en points noués). Pourtant, nos liens avec Alhousseini dit "Anketil",  responsable de la coopérative des hommes depuis plus de 30 ans  sont très forts. C'est un homme formidable.


Quant à la coopérative des femmes de Kerboubou, n'oublions pas qu'elle est la plus ancienne, née bien avant la création de l'APAS - devenue ASEDEA -  car c'est en 1970  que la communauté des « Petites sœurs du Père de Foucauld » s’installe auprès des femmes Targui, transformées en chevrières itinérantes, cheminant au gré des rares touffes d’herbes après la saison des pluies. En 1976 et les années suivantes les grandes sècheresses se succèdent un bétail décimé, le seul moyen d’existence perdu... C'est ainsi que les petites sœurs apprennent aux femmes le travail de broderie...  pour survivre..















Vous pouvez nous aider


Avec l'ASEDEA Association de Soutien à l'Eco Développement des Environs d'Agadez-  vous encouragez un travail solidaire et équitable, vous soutenez l'éducation d'enfants très pauvres, vous aidez des familles très démunies, privées souvent d'un accès facile à l'eau potable, frappées parfois de lourdes carences alimentaires et sanitaires, privées de soins médicaux les plus  ordinaires, autant de handicaps que l'association essaie de relever.   

L'ASEDEA recherche des bénévoles, même ponctuels, pour l'aider à diffuser la production des artisans et artisanes, l'avenir de l'association en dépend.

- à l'occasion des manifestations diverses où l'Association peut avoir un stand,

- pour organiser une expo-vente dans un lieu proposé.

N'hésitez pas à contacter Catherine Cozon, Présidente de l’ASEDEA :
Tel : 06 29 33 45 58
e.mail : catherinecozon@yahoo.fr

Participer avec nous à une vente


Aujourd’hui nos partenaires au Niger comptent plus que jamais sur nous pour pouvoir travailler davantage, car leurs conditions d’existence sont de plus en plus dures, le mil coûte de plus en plus cher…
Nous avons donc besoin d’étendre notre réseau, en proposant nos articles à des structures susceptibles de les proposer à leur clientèle, comme par exemple des magasins bio et magasins sensibilisés au commerce équitable. 
Nos prix sont calculés au plus juste pour nous permettre de tourner, malheureusement depuis le début les prix de transport ne cessent d’augmenter.

Si vous pensez pouvoir nous aider, même très ponctuellement, n’hésitez pas à nous contacter en téléphonant ou en nous écrivant à l’adresse ci-dessus.
D’avance un grand merci.


Organiser une vente


Peut-être pouvez-vous aider l'ASEDEA à organiser une vente…

-        1ère idée : vous habitez Lyon ou la grande couronne lyonnaise, et vous apprenez qu'il y a tel ou tel évènement près ou non loin de chez vous, où peuvent participer des associations à but humanitaire ou de commerce équitable (ex : marché de Noël, forum humanitaire, foire bio…)

Tenez-nous au courant en contactant Catherine Cozon la présidente de l’ASEDEA. Vous pourrez bien entendu participer à l’évènement si vous le souhaitez, et même en autonomie si vous vous sentez

-        2ème idée : Vous habitez une autre région que la région lyonnaise.
Même chose : vous apprenez la possibilité de tenir un stand lors de tel ou tel évènement solidaire, humanitaire ou de commerce équitable. Ou bien, vous apprenez l'ouverture d'une nouvelle biocoop ou autre magasin bio

Informez Catherine. Elle se renseignera. Après tous les renseignements pris, vous pourrez participer à cette vente si vous êtes toujours partant. Les articles avec toutes les consignes et modalités à connaître, avec infos pour la clientèle, etc.

Tout vous sera expliqué Vous n’aurez pas à vous occuper des démarches administratives ou de règlement auprès des organisateurs, l'association s'en occupe

-        3ème idée : Vous décidez d’organiser une ou deux journées Portes Ouvertes chez vous, en convoquant vos amis et connaissances.
L’ASEDEA vous aide à préparer votre feuille d’invitation, vous l’envoyez par internet à un maximum de personnes pour éviter les frais de timbres. Vous pouvez vous joindre à des amis pour avoir davantage d’invitations à diffuser. C'est tout simple !

Vous venez chercher l'artisanat, ou bien celui ci vous sera livré (voiture) ou expédié (Mondial Relay) chez vous. L’Association paie les frais de port, mais il vous faudra essayer de les récupérer en vendant un peu plus cher.

Pour le retour de la marchandise invendue, quatre possibilités :
- vous la rapportez à Charly chez Catherine Cozon
- nous venons la rechercher 
- vous nous la réexpédier.
-vous gardez ce matériel en choisissant de l’écouler un autre jour à une autre occasion, à condition que ce soit dans un délai de 9 mois maximum. Si vous souhaitez un complément d'artisanat il vous sera expédié
- Le règlement pourra être fait en plusieurs fois, mais dans un délai de 90 jours (1er événement) 9 mois (si plusieurs)



Nos prochaines ventes, retrouvez-nous !



- Samedi 24 octobre : Biocoop de Villefranche 1605 Route de Frans 69400 VILLEFRANCHE Sur Saône

-  Vendredi 6 novembre : Biocoop Valmy 40 rue Marietton 69009 Lyon
   
- Dimanche 8 novembre : A l' Amicale Laïque de la Croix Rousse 4 ter rue Hénon   69004 Lyon (métro Hénon)  
 à l'occasion de l'après midi théâtre au profit des enfants de l'école et collège de Tchirozerine, (pièce policière  "qu'en pensent les marmottes ?" adaptée de " Piège pour un homme seul" de Robert Thomas.

- Vendredi 13 novembre :  Biocoop 2 montée des soldats 69300 Caluire et Cuire

- Samedi 14 novembre : Biocoop aux Gratte Ciel cours Emile Zola Villeurbanne

- Samedi 21 novembre : marché des Clarines à Thurigneux - St Maurice sur Dargoire.

- 20 et 21 novembre : Biocoop Tassin la Demi Lune 142 av. Charles de Gaulle.

-Vendredi 27 novembre :  Biocoop les Artisons  Firminy 32 rue Dorian 42700.

-Vendredi 27 novembre :  Biocoop Beynost chemin du Sermoraz 01700.

-vendredi 27 et samedi 28 novembre : Biocoop Porte des Alpes Av. Jean Monnet   Bron 69500.

-Vendredi 4 décembre : Biocoop Civrieux d'Azergues 69360.


- 4 et 5 décembre Biocoop Grandlarge 12 rue Paul Cézanne Meyzieu

- Dimanche 6 décembre : Marché de Noël  à Vernaison

- Dimanche 6 décembre : Marché de Noël à Irigny

- Vendredi 11 décembre : Marché de Noël ''Les jardins de Lucie'' ch. du tram   Communay 69360

- Samedi 12 décembre : Marché de Noël à Courzieu

- Dimanche 13 décembre 2020 Marché de Noël solidaire & associatif de 10h à 19h à la salle Ravier 7 rue Ravier 69007 Lyon 69007.

- Dimanche 13 décembre : Marché de Noël à Montagny

ASEDEA au Niger







Au Niger l'ASEDEA travaille avec le GIE TAGAZT (groupement inter entreprise) qui est domicilié à AGADEZ.